Tout se qui est possible sera-t-il fait ? Brève sur l’édition de génomes humains #GeneEditSummit

cliquez pour des savant fous et solitaires

cliquez pour des savant fous et solitaires

Il y a une conférence en cours sur les aspects éthiques de l’édition de gènes et génomes humains. Ca a notamment été couvert par Le Monde (payant). La conférence a été organisée parce que la technique CRISPR/Cas9 (voir ici et ici) et ses dérivés permettent des modifications aisées des génomes. Et si c’est possible chez la souris ou le cochon, c’est possible chez l’humain (voir ici et ici).

Je ne vais pas écrire longuement sur le sujet maintenant, mais juste noter le tweet suivant de Paul Knoepfler, chercheur et blogueur sur les cellules souches (on a parlé de son blog ipscell ici) :

Philip Campbell est l’éditeur en chef de Nature, le journal scientifique le plus prestigieux de la planète. Et ce qu’il nous dit c’est que (1) des scientifiques font des expériences d’édition de lignée germinale (spermatozoïdes et ovules) humains, (2) ils soumettent les résults à Nature, (3) Nature refuse, (4) parce qu’ils n’ont pas suivi les règles éthiques du journal.

Il parait difficile d’en conclure autre chose que « si c’est faisable, ça sera fait ». Et que nos commentaires éthiques n’y changeront pas grand chose. Mais peut-être suis-je trop pessimiste. En tous cas, ça me parait un problème autrement plus urgent que les sempiternelles bisbilles autour des OGM en agriculture.

Voir aussi ce tweet par exemple, George Church étant un généticien très connu et favorable au laissez faire en la matière :

Je recommande de regarder les « top tweets » si vous êtes intéressés : https://twitter.com/hashtag/GeneEditSummit

4 réponses à “Tout se qui est possible sera-t-il fait ? Brève sur l’édition de génomes humains #GeneEditSummit

  1. Ping : Brève sur l’édition de génomes 2 : quelques faits rapides | Tout se passe comme si

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.