Faut-il arrêter de citer Feynman s’il était un gros cochon sexiste ?

Cliquez sur l'image

Cliquez sur l’image

Un retweet de Tom Roud a attiré mon attention sur un débat internet en cours : des personnes qui ont découvert que le célèbre physicien Richard Feynman faisait preuve de sexisme dans ces écrits. Or Feynman n’était pas seulement un physicien brillant, il était aussi un excellent pédagogue, un écrivain très drôle, et un bon vulgarisateur. Et très charismatique, une qualité finalement rare chez les physiciens théoriques. On se retrouve donc souvent à le citer sur le rôle de la science dans la société, et la façon doit on fait ou devrait faire de la science.

Exemples (cliquez pour davantage) :

  • Science is the belief in the ignorance of experts.
  • The first principle is that you must not fool yourself — and you are the easiest person to fool.
  • Is no one inspired by our present picture of the universe? This value of science remains unsung by singers, you are reduced to hearing not a song or poem, but an evening lecture about it. This is not yet a scientific age.

Mais oui, il était sexiste (lien, lien, lien). On peut entrer dans une discussion sur le fait que la plupart des hommes de sa génération blabla, mais ce n’est pas ce qui m’intéresse ici. Je sais d’expérience directe que beaucoup de gens brillants ne sont pas des gens bien, ni personnellement ni d’un point de vue moral plus abstrait. Il parait clair que ceci n’est pas spécifique à mon expérience, mais que de nombreux scientifiques, artistes, philosophes, et autres personnes brillantes et dont nous admirons le travail, étaient (ou sont) sexistes, racistes, égoïstes, brutaux, manipulateurs, et/ou arogants, etc etc.

Ce qui m’intéresse ici, c’est pourquoi cite-t-on quelqu’un ?

Il me semble qu’au départ il y a trois motivations de base :

  • Pour affirmer un argument d’autorité, par exemple lorsqu’un chrétien cite la bible. Ce ne devrait jamais être le cas dans une discussion scientifique ou sur la science.
  • Pour la beauté du texte, par exemple lorsqu’on cite un vers de Rimbaut. En soi, la beauté textuelle n’est pas vraiment informative sur la réalité des choses, et donc pas directement pertinente à la discussion scientifique. Donc pas vraiment pertinent non plus (mais péché véniel, par rapport au péché mortel d’argument d’autorité).
  • Documenter ce qui s’est effectivement dit, dans un souci d’authenticité historique ou légale. Si on est engagé dans un débat sur le racisme de Darwin ou l’honêteté de Séralini, c’est pertinent (et même indispensable), mais ce n’est pas me semble-t-il la principale motivation pour citer quelqu’un comme Feynman.

Non il me semble que les citations dans les discussions sur la science sont utilisées de manière justifiée parce que quelqu’un a trouvé une formulation qui résume d’une manière particulièrement claire et informative (et pourquoi pas belle voire touchante) le concept que l’on veut expliquer. Ce n’est pas la citation qui affirme la vérité de l’assertion, mais elle est utilisée comme peuvent l’être un bon exemple, une analogie parlante, ou une maquette d’atome, elle nous permet de communiquer mieux et plus rapidement ce que nous voulons dire.

Par exemple la première citation ci-dessus résume ce que j’ai essayé laborieusement d’expliquer dans un long billet récent, et le résume sans doute mieux.

Par rapport à cet objectif, est-ce que le sexisme de Feynman, ou autres turpitudes morales de personnes connues, est pertinent ? Il me semble que non. La citation continue à jouer son rôle de transmission élégante et efficace d’un message important et pertinent.

Bien sûr, dans le souci d’honnêteté qui doit nous animer, la pendant de cette réflexion c’est que ces défauts ne doivent pas être cachés, mais honnêtement reconnus. Fisher était un raciste qui défendait l’industrie du tabac, ses contributions aux statistiques et à la génétique restent vraies et très importantes, mais ne nous voilons pas les yeux.

Accessoirement, le seul type de citation pour lequel les qualités de la personne citée me semblent vraiment importantes est la première, l’argument d’autorité. Comme personne n’est parfait, c’est un problème pour les sectes en tout genre, et je le leur laisse.

Mise à jour : Dialogue Twitter avec Karen James, dont le Tweet est à l’origine de cette discussion :

13 réponses à “Faut-il arrêter de citer Feynman s’il était un gros cochon sexiste ?

  1. Ping : Faut-il arrêter de citer Feynman s’...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.