Pour le fun, à quoi ressemblaient nos plantes cultivées à l’état de nature ?

cliquez sur l'image

cliquez sur l’image

Le site web pro-biotechnologies Genetic Literacy Project propose un petit tour amusant des plantes que nous mangeons, dans leur forme non domestiquée. Pour faire réfléchir ceux qui pensent que nous ne devrions rien modifier, car la nature a été suffisamment bonne avec nous, voici des fruits minuscules, amers et pleins de pépins, et des graines à peine commestibles !

Screen-Shot-2014-06-19-at-9.43.46-AM

Image de Genetic literacy project. De gauche à droite et de haut en bas, pastèque, maïs, banane, aubergine, carotte, et le truc qui a été diversifié en chou, chou-fleur, brocoli, etc.

Une critique commune envers le mouvement anti-OGM est de noter que de toutes façons nous modifions génétiquement notre nourriture depuis les débuts de la domestication. J’ai traité ce problème rapidement dans le Podcast, et je ne suis pas tout-à-fait d’accord. C’est vrai que c’est une erreur complète de penser que par exemple la banane que nous mangeons est « naturelle ». Mais c’est aussi vrai qu’il y a des différences entre le génie génétique et la domestication par sélection et croisements. Une fois qu’on a accepté ces deux points, on peut essayer d’avoir une discussion raisonable (faut aussi accepter de comprendre les types d’OGM, mais c’est une autre discussion).

Dans le même genre, mais mieux documenté et discuté, y avait un bon billet sur le maïs sur le blog SSAFT.

J’ai cherché d’autres photos de cousins sauvages de plantes cultivées, mais c’est surprenamment difficile à trouver libre de droits (genre Wikipedia). Par exemple la domestication de Capsicum annuum sauvage a donné tous les poivrons et piments, mais je n’ai pas trouvé de bonne photo. Suggestions bienvenues.

11 réponses à “Pour le fun, à quoi ressemblaient nos plantes cultivées à l’état de nature ?

  1. Ping : Pour le fun, à quoi ressemblaient nos pl...

  2. Ping : Pour le fun, à quoi ressemblaient nos pl...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.