Impressions subjectives sur la perception des #OGM, via Twitter

cliquez sur l'image

cliquez sur l’image

Depuis l’affaire Séralini, ça m’arrive régulièrement de traiter, sous un angle ou un autre, des OGM, et du coup je regarde ça de temps en temps sur Twitter. Jusque récemment, je trouvais ça très déprimant, avec une domination très massive de discours irrationnels et souvent ouvertement anti-scientifiques.

Or quelque chose qui me frappe récemment, c’est qu’alors que ce ton anti-rationnel reste dominant en français (et autres langues latines) sous le hashtag #OGM, le ton général en anglais, sous le hashtag #GMO, me semble évoluer positivement. Je vois de plus en plus de liens vers des articles scientifiques, des blogs de scientifiques, des corrections des contre-vérités et théories du complot qui circulent. C’est pas encore gagné, remarquez.

Alors c’est très subjectif, et je peux me tromper, mais j’ai l’impression que le vent est en train de tourner aux Etats-Unis, du point de vue discours public. Sans sous-estimer les efforts de scientifiques qui essayent d’éduquer le public, comme Kevin Folta (http://kfolta.blogspot.com/), je pense qu’un certain nombre de journalistes honnêtes, à force d’enquéter sur le sujet de manière ouverte, montrent que non les OGM ne sont pas tous des poisons, non les paysans ne sont pas tous des marionnettes de Monsanto, et oui les anti-OGM manipulent la peur et l’ignorance sans honte ni retenue. Je pense notamment aux excellent articles de Amy Hamon au New York Times (par exemple celui-ci), et à la série d’enquêtes sur Grist par Nathanael Johnson. Ce dernier est notable parce que Grist est un média de gauche avec un historique anti-OGM, Nathanael Johnson est parti dans son enquête avec le même a priori, et a peu à peu vu que les arguments anti-OGM ne tenaient pas la route. Il conclu de manière très diplomatique, mais c’en est fini de l’hystérie anti-OGM à Grist on dirait. (Erreur sur le nom de Nathanael corrigée.)

Donc voilà, on sait ce qui reste à faire en francophonie. Je lance un appel à des journalistes marqués écolo, par exemple Audrey Garric, pour se lancer dans une étude honnête et approfondie sur les OGM, avec comptes-rendus réguliers. Chiche ?

———-

Mise à jour : Pierre-Henri Gouyon a réagi sur Twitter ainsi :

Je n’ai pas le temps de télécharger et lire 8 papiers de suite, mais si quelqu’un les lit et a des commentaires, vous êtes les bienvenus.

—-

J’ai beaucoup de spam dans les commentaires en ce moment, alors si vous avez un commentaire qui semble bloqué, contactez-moi par twitter @marc_rr. Pas de censure, mais parfois des retards, j’ai aussi un travail et une famille. 🙂

40 réponses à “Impressions subjectives sur la perception des #OGM, via Twitter

  1. Ping : Discussion intéressante sur les brevets sur le vivant, même pas #OGM | Tout se passe comme si

  2. Ping : Impressions subjectives sur la perception des #...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.