Blogs scientifiques, blogs de scientifiques, et blogosphère scientifique

Cliquez sur l'image

Cliquez sur l’image

Récemment, Passeur de sciences a annoncé que le site du Monde.fr allait abriter plusieurs nouveaux blogs de science. Joie !

J’ai commenté que c’est bien, mais ce qui serait encore mieux serait que les journalistes scientifiques francophones, comme leurs homologues anglophones (en tous ceux des grands médias comme le New York Times ou le Guardian), interagissent avec les blogues et blogueurs scientifiques, les citent, les commentent, etc. Tom Roud (du blog Matières Vivantes) a réagi de manière similaire sur Twitter, générant une discussion intéressante (lien). Suite à cela, j’ai eu un bref petit échange avec Pierre Barthélémy, l’auteur de Passeur de sciences, qui m’a notamment écrit qu’il a beaucoup de mal à identifier des blogs tenus par des scientifiques en français. Etant moi-même dans ce cas, je me sens concerné.

Alors il me semble qu’il faut distinguer trois choses :

  • Les blogs de science. Tous ceux du C@fé des sciences et de SciLogs en font partie, ainsi que pas mal d’autres. Ce sont des blogs qui parlent surtout ou seulement de sciences, à des niveaux très divers, de manière très générale ou plus spécialisée, avec un objectif éducatif ou militant. Ils sont écrits par des journalistes, des enseignants, des amateurs passionés, des scientifiques, etc.
  • Les blogs de scientifiques. Ce sont des blogs tenus par des scientifiques, qui parlent de science mais aussi de la communauté scientifique, ses problèmes de misogynie ou de communication, d’enseignement supérieur ou de carrières. Ils peuvent aussi prendre un ton plus militant lorsque l’entreprise ou la communauté scientifique sont menacés, par des politiciens, des groupes d’intérêt, ou des philosophies anti-scientifiques. Ils sont effectivement beaucoup plus fréquents en anglais qu’en français pour une raison simple : si je blogais en anglais, mes collègues pourraient me lire ; en l’occurence, même la plupart des membres de mon labo ne peuvent pas (à supposer qu’ils en aient envie, mais ça c’est autre chose). Mais quand même, il y en a. Même si je ne les connais pas tous, j’ai l’impression que la majorité des blogs de SciLogs sont des blogs de scientifiques, ainsi qu’au moins Sham et Science, Matières Vivantes, et BiopSci (et celui-ci) ici au C@fé Sciences.
  • Les blogosphère scientifique. En anglais, il y a de nombreux dialogues entre blogs, les gens n’hésitent pas à rebloguer sur un sujet déjà traité pour donner un angle un peu différent ou un point de vue personnel, les bloggeurs commentent les uns sur les autres et les uns chez les autres, les blogs se référencent sans cesse. On note là-dedans qu’il n’y a ni barrière forte entre blogs scientifique par non scientifiques et blogs de scientifiques, au contraire, ni barrière forte entre blogs et journalisme, les journalistes n’hésitant pas à relayer les critiques apparues sur les blogs concernant la bactérie à l’arsenic, ENCODE « junk DNA is dead », ou autres. Pour moi, c’est ce qui manque le plus en français, même si le C@fé des sciences est un super effort, et d’ailleurs c’est pour cela que je l’ai rejoint. Mais je trouve très très dommage que Passeur de sciences et Sciences2, ou les blogs de SciLog, ne lient que très peu entre eux et aux autres.

Il me semble que construire une vraie blogosphère scientifique francophone est la première étape pour améliorer les autres points. On a besoin d’un cycle vertueux dans lequel les scientifiques voient l’intérêt à bloguer parce qu’ils voient que leur voix sera prise en compte. Non pas automatiquement, par argument d’autorité, mais quand ils ont quelque chose d’intéressant à dire.

Prochaine étape : établir une liste des blogs de scientifiques, en français. Suggestions bienvenues dans les commentaires ou par Twitter.