Archives pour la catégorie invité

Billet invité : revue du livre « Conflits intérieurs »

Hébergement exceptionnel d’un billet par un collègue, Christophe Dessimoz, qui n’a pas de blog francophone : sa revue d’un roman scientifique qui lui a particulièrement plu.

« Conflits Intérieurs »
écrit par Eric Bapteste
publié aux Editions Matériologiques, 2015, €15 (papier) €9 (ebook)

Pour mieux s’en sortir, vaut-il mieux de rivaliser ou coopérer? Cette question fondamentale se pose dès lors qu’il y a des interactions entre agents—qu’il s’agisse d’individus, d’entreprises, ou de peuples. Et il en va de même à travers tout le vivant. Dans son roman « Conflits Intérieurs », le biologiste Éric Bapteste donne une place centrale à la réalisation récente de l’extraordinaire complexité des interactions à tous les niveaux biologiques.

Par exemple, chacun d’entre nous porte entre une et dix bactéries pour chacune de nos cellule humaine. Que ce soit sur la peau, dans la bouche, ou dans l’intestin, ces bactéries sont souvent commensales—c’est à dire qu’elles bénéficient de l’environnement offert par le corps humain sans y nuire—ou même symbiotique en ce sens qu’elles contribuent des fonctions biologiques bénéfiques pour l’homme ou nous protège de variétés pathogéniques. Mais ces interactions ne sont pas inébranlables. Quand l’occasion se présente—par exemple si une masse critique est atteinte ou le système immunitaire est affaibli—des bactéries inoffensives peuvent soudain se révéler fatales…

Comment aborder ces thèmes somme tout assez techniques dans un livre grand public? En mariant science et intrigues! L’auteur nous raconte la rivalité entre les Professeurs Beaubien et Hatch, caricatures l’un du professeur « vieille école » savant mais détaché, et l’autre du scientifique-manager sans scrupules. Les sujets scientifique abordés dans le livre sont véridiques mais l’histoire et les protagonistes, l’auteur nous l’assure, purement fictifs.

Fictifs certes mais pas invraisemblable: quête de renommée, conspirations, relations tumultueuses entre chef de labo et subordonnés, romance…. le monde de la science contemporaine est en effet loin des clichés du chercheur solitaire à la poursuite de La Vérité. Au contraire, c’est un monde éminemment social, où sont manipulés données et collègues.

Le cocktail de science et intrigues entre chercheurs fonctionne. Les théories sont distillées de façon abordable et sans prétention au cours d’une histoire palpitante. Le résultat captive.

Le thriller de vulgarisation scientifique, un nouveau genre?

(Ajout de MRR : quelques autres billets sur des romans au cafe-sciences.)