La science est universelle, et un scientifique qui ne l’accepte pas voit son article rétracté

cliquez sur l'image

cliquez sur l’image

Gangolf Jobb est un chercheur à son propre compte (on pourrait aussi dire au chômage dans son cas) qui travaille sur la bioinformatique de l’évolution, et est notamment l’auteur d’un logiciel de manipulation d’arbres évolutifs, TreeFinder. Il est relativement connu dans la communauté de biologie évolutive pour ses messages étranges sur des listes e-mail, ou sur son site. Toutefois, récemment ses bizarreries ont passé un cap.

  • En février 2015, il a modifié la licence d’utilisation de son logiciel pour en interdire l’utilisation aux chercheurs dans les Etats-Unis d’Amérique.
  • En octobre 2015, il a à nouveau modifié la licence pour en interdire l’utilisation aux chercheurs dans les pays suivants : Allemagne, Autriche, France, Pays Bas, Belgique, Royaume Uni, Suède et Denmark.
  • En novembre 2015, l’article scientifique principal décrivant son logiciel a été rétracté.

Gangolf a interdit aux personnes travaillant dans ces pays européens d’utiliser TreeFinder parce que ce sont les pays qui acceuillent le plus d’immigrants non européens. Je ne vais pas reproduire ici son texte, qui est une diatribe haineuse et sans grand intérêt. Vous pouvez le trouver aisément par une recherche web. Le journal BMC Evolutionary Biology a rétracté l’article parce que le logiciel n’est plus disponible pour tous les scientifiques qui désirent l’utiliser, ce qui est en opposition avec la politique éditoriale du journal. (Déclaration de conflit d’intérêts : je suis éditeur associé bénévole à ce journal.) Il est notable que les autres auteurs de l’article, Arndt von Haeseler et Korbinian Strimmer, approuvent la rétraction étant donné les circonstances.

Le site Retraction Watch a une analyse plus détaillée de la rétraction, dans laquelle ils citent ledit Korbinian Strimmer, qui note que si le logiciel avait été placé d’entrée sous une licence de type GNU GPL, les restrictions de Gangolf Jobb auraient été impossibles, et qu’il va donc être strict sur l’usage de telles licences pour les logiciels publiés par son laboratoire dans le futur. (On a d’ailleurs remarqué récemment dans mon labo qu’on n’avait pas fait très attention à nos licences – il faut qu’on soit plus rigoureux nous aussi.) Retraction Watch reflète aussi les réactions que j’ai vues très généralement dans la communauté biologie évolutive : ce ne sera pas un problème de se passer de TreeFinder, et c’est ce qu’on va faire.

Cette rétraction est importante parce qu’au delà du cas étrange de Gangolf Jobb, il faut insister sur l’universalité de la science. Nous construisons ensemble une connaissance et une compréhension du monde pour l’humanité. La liberté de communiquer, de penser, de débattre, de se parler, de construire sur les résultats des autres ou de les invalider, de collaborer ou de se disputer, sont indispensables au progrès de cette connaissance et cette compréhension. La science n’est pas une affaire individuelle, c’est une aventure collective ; c’est vrai pour les personnes individuelles comme pour les pays individuels.

C’est aussi pour cela qu’à terme la publication open access est importante, comme le sont les licences libres. Parce que rien ni personne ne peut empêcher un cubain, un américain, un chinois, un taiwanais, un israélien, un palestinien, un russe et un ukrainien de lire un article dans PLOS ou BMC, qui que ce soit qui l’ait écrit. Et quels que soient les évènements politiques à venir.

Je vais finir ce billet en allant un peu au-delà du cas particulier de la communauté scientifique pour rappeler qu’en 1939, les autorités françaises ont interné les citoyens allemands qui étaient en France. Largement des réfugiés anti-Nazis, des juifs, des communistes. Parmi eux étaient quelques agents allemands infiltrés (je ne retrouve pas la référence exacte, mais il y a un cas décrit dans les mémoires de Marthe Cohn), mais cet internement était quand même injustifié et inhumain pour la masse des réfugiés. Et c’est cela qui me vient à l’esprit quand j’entend des appels à rejeter tous les réfugiés qui fuient la barbarie, comme illusion de protection contre cette barbarie.

3 réponses à “La science est universelle, et un scientifique qui ne l’accepte pas voit son article rétracté

  1. Si on comprend l’Évolution on ne devrait pas erre raciste. N’est pas ?

  2. Je n’ai pas l’habitude de laisser des commentaires sur des articles de blog (et je devrais!), mais c’était juste pour dire: 100% d’accord avec toi!
    J’avais été moi aussi choqué quand j’avais découvert il y a un ou deux mois cette « restriction » au logiciel TreeFinder …
    Strimmer (le co-auteur de l’article présentant TreeFinder) disait d’ailleurs qu’il n’avait plus de nouvelles de Jobbs depuis 10 ans et qu’il passait son temps a lui envoyer des messages racistes …
    Faut pas oublier que la Science est faites par des scientifiques, qui comme tout le monde ont des convictions, des plus louables … aux plus stupides (pas d’autres mots, dsl). Les problèmes arrivent quand les convictions du scientifiques arrivent dans la Science … ce que TreeFinder a subit de toute évidence.