J’aime les commentaires sur les blogs et ailleurs

cliquez sur l'image

cliquez sur l’image

Il y avait eu il y a quelques temps un débat sur l’opportunité des commentaires en sciences en général (voir aussi ici). Personnellement, je trouve que les retours et questions via les commentaires m’apportent beaucoup, et que cela montre de plus que les scientifiques ne sont pas des autorités dogmatiques, mais que nous écoutons et sommes ouverts au dialogue. Et quand je découvre un nouveau site, une des premières choses que je fais est de regarder les commentaires. Notamment, les auteurs répondent-ils de bonne fois lorsqu’on leur pose une bonne question (voir la thématique admettre que l’on a tort) ? Mais aussi parce que si un article ou un billet a une erreur factuelle grave, je m’attends à voir une correction dans un commentaire.

Parfois les discussions du blog deviennent l’intérêt principal du billet, voire du blog. C’est le cas de Gaïa Universitas à mon avis, et souvent de Sciences2. Dans ce dernier cas, c’est juste dommage que Sylvestre Huet lui-même (le journaliste auteur du blog) ne réponde que très rarement. On peut comprendre qu’il soit occupé, mais des fois ça manque un peu je trouve de remercier quelqu’un pour une correction ou de répondre à une question explicite. Il reste que sur Sciences2 il y a de vraies discussions, et c’est une vraie valeur ajoutée.

Sur un sujet proche, il est aussi intéressant de voir les réponses à ce tweet de Pierre Barthélémy, journaliste scientifique émérite au Monde :

Voilà : 1 000 tweets. Et une question : voulez-vous plus d’infos via mon compte Twitter ou êtes-vous satisfaits par le rythme actuel ?

— Pierre Barthélémy (@PasseurSciences) June 29, 2014

Pierre ne juge pas avoir le temps de s’engager dans des discussions avec des scientifiques ou des lecteurs sur Twitter. Je trouve cela dommage.

Et puis il y a les blogs où on peut commenter, mais il n’y a jamais de réponse. Je trouve cela très étrange. Pourquoi avoir un blog avec commentaires ouverts si on ne veut pas avoir de dialogue ? Par exemple le blog binaire sur le site du Monde. J’ai commenté il y a quelque temps sur le robot Thymio utilisé dans l’éducation, en posant des questions. Aucune réponse. Autre exemple, le site du Café des sciences de Morlaix est un blog ; j’ai commenté sur le saumon OGM, en nouveau en posant des questions. Aucune réponse.

Alors oui je suis favorable aux commentaires, favorable aux discussions, et favorable au dialogue, qui doit aller dans les deux sens ! C’est pas parce qu’il y a des trolls sous les ponts qu’on doit rester coincé de ce côté-ci de la rivière.

(Billet en brouillon depuis longtemps, et merci à une discussion hors ligne qui se reconnaîtra qui m’a permis de le retourner de manière constructive.)

4 réponses à “J’aime les commentaires sur les blogs et ailleurs

  1. Juste !
    (Commentaire assumé comme non constructif mais amical, dans la droite ligne de ce billet)
    😉

    • Signalons le cas amusant de Manu Larcenet, qui vient d’arrêter de blogger complètement, mais dans un premier temps il avait adopté un format de blog sans commentaires. Pas par hasard, apres réflexion, expérimentation, et justification (dans un billet de blog bien sûr).

      Juste pour rebondir sur la notion que c’est pas la peine de laisser les gens commenter si c’est pas pour intervenir: je dirais plutôt que, comme dans le cas de Larcenet, il faut être clair, assumer ses choix, et ne pas faire de surprises. Alors oui, dire, j’ai un blog mais j’ai pas envie de lire vos commentaires, pourquoi pas. Ou bien, j’ai un blog et vous pouvez en causer mais moi je ne participerai pas à la conversation.

  2. Il est vrai que la suppression totale des commentaires sous un article est un peu un aveu de défaite. Cela dit d’un autre côté je peux comprendre que lire au quotidien des commentaires stupides qui insultent l’intelligence, et tenter vainement d’y répondre ça peut devenir déprimant.

    Sinon je pense que la différence entre votre blog, où vous avez le temps et l’espace pour discuter dans les commentaires, et ceux de Libé/Le monde, c’est que dans le second cas, il s’agit de blogs de journalistes, ils sont payés pour écrire des articles et répondre aux commentaires demande parfois un surplus de travail pas forcément gratifiant, ni rémunéré. Mine de rien ça mobilise de l’énergie et des ressources, et les journalistes sont peut-être moins investis personnellement qu’un bloggueur sur son site perso ? et aussi sur ces sites de médias plus « grands publics », la mise en valeur d’une note de blog sur la page d’accueil peut attirer un peu tous les publics, y compris des trolls, ou des gens qui ne comprennent pas forcément les enjeux scientifiques de l’article (et n’ont pas envie d’en apprendre plus, ils sont juste là pour donner leur avis), ou qui commentent n’importe comment parce qu’ils ont uniquement lu le titre de travers. Difficile dans le tas de repérer la question ou la remarque pertinente. J’ai même cru comprendre que sur ces sites, la modération était parfois sous-traitée à des boites privées (à vérifier).
    Sur un blog perso en revanche, l’audience est plus restreinte et on peut espérer que le public qui vient est vraiment intéressé par les sujets traités. Il y a moins de commentaires et le bloggueur peut tout lire et répondre à tout le monde dans un temps raisonnable.

  3. Ping : J’aime les commentaires sur les blogs et ...