Détruire les essais Golden Rice #OGM c’est comme détruire un laboratoire médical ou un entrepot MSF

cliquez sur l'image

cliquez sur l’image

Vous avez probablement entendu que des personnes ont détruit des essais concernant le riz Golden Rice dont on a déjà beaucoup parlé ici (ce billet et celui-ci). Il y a un bon billet de Yann Kindo sur son blog concernant ce riz et cette destruction (c’est énervant qu’on puisse pas librement commenter sur Mediapart ; pourquoi tenir son blog là ?). Evidemment on lui reproche son ton strident ; c’est vrai quoi, faut être poli avec les pauvres gens qui détruisent la recherche visant à sauver des vies. Bref je ne vais pas discuter en détail à nouveau, mais juste revenir sur une analogie :

Dans mon premier billet sur le Golden Rice, j’ai fait une analogie avec le travail d’urgence de MSF, la Croix Rouge, etc. Ca ne résout pas les problèmes de fond, mais c’est très important. Il y a eu des gens pour reprendre cette analogie en disant que justement l’aide à Haïti avait plein de problèmes.

Alors poussons l’analogie : quel serait l’équivalent de détruire les essais Golden Rice aux Philippines, faits par un organisme public local à but non lucratif ?

Première analogie : l’industrie pharmacologique, comme l’industrie agronomique, fait parfois de vilaines choses. Donc haro sur toute recherche pharmacologique, qui est toute liée d’une manière ou d’une autre à l’industrie, c’est sur, et n’a pour vocation que de rendre les gens dépendants des médicaments, alors qu’ils n’ont qu’à avoir une saine ! Donc : détruisons les laboratoires publics faisant de la recherche sur des traitements dans les pays du Tiers Monde.

Deuxième analogie : MSF et la Croix Rouge ne sont pas tout roses non plus. Parfois y a des scandales dans l’humanitaire, n’ayons pas peur de le dire. Et puis en fournissant de l’aide, on entretient la dépendence de pays pauvres envers les pays industrialisés. Donc : détruisons les laboratoires de MSF, la Croix Rouge, et autres. Il faut surtout éviter qu’ils mettent en place des structures adaptées au terrain, qui ne serviront qu’à permettre le propagande de l’industrie pharma !

Au cas bien improbable où ces analogies ne vont auraient pas convaincu de l’utilité, voire la nécessité, de détruire la recherche publique locale concernant les problèmes de santé de pays pauvres, voici une pétition pour condamner ces destructions.

Voir aussi un bon billet sur un blog en anglais, dont je cite un excellent commentaire :

People riot over not being able to feed their kids, not over people trying to help.

Ce qui me met à l’esprit une dernière analogie. Il fut un temps où j’étais très actif dans le militantisme des droits de l’homme. Régulièrement il se trouvait des gens pour nous reprocher de nous occuper de problèmes lointains plutôt que des problèmes qu’eux trouvaient plus urgent locallement. Quand je leur posais la question, ces personnes n’étaient que rarement actives elles-mêmes (je n’écris pas « jamais » parce que je ne suis pas sur, mais je ne me rappelle pas d’un contre-exemple). Par contre on avait d’excellentes relations avec les militants qui eux s’occupaient des problèmes locaux (syndicalistes, aide alimentaire aux pauvres, aide aux sans abris, etc). Il me semble en lisant les commentaires sur le Golden Rice qu’on a à nouveau d’un coté des gens qui n’ont aucune solution mais sont très critiques de celle-ci, et d’un autre coté des gens comme Hellen Keller International ou les agronomes philippins qui eux cherchent des solutions, et sont ouverts à celle-ci si elle marche.

Choisi ton camp, camarade.

—-

Mise à jour : l’excellent FAQ en anglais de l’International Rice Research Institute aux Philippines.

9 réponses à “Détruire les essais Golden Rice #OGM c’est comme détruire un laboratoire médical ou un entrepot MSF

  1. tout se passe comme si, les camps etant choisis à priori les arguments deplies servaient a expliquer ce choix.
    vous en etes un vrai exemple

  2. el sombrero

    Je crois que l’auteur en a gros sur la patate. Ce que je peux comprendre. Certains sans doute l’accuseraient d’argument homme de paille.
    Certaines analogies seront peut être mal perçues par plusieurs personnes. L’auteur ne prend aucun gant c’est vrai mais personnellement je soutiens son engagement à dénoncer la destruction pur et simple de culture d’essai dans un cadre pourtant utile.
    Le refrain « un pour tous et tous pourris » à le don, moi aussi, de me hérisser les poils à force d’être rabâcher ad nauseam. Tous dans le même panier, grâce à « Mir Couleurs Fini le Tri(r) », plus besoin de trier.
    Concernant les médicaments justement, j’en connais beaucoup pratiquant les accommodements raisonnables avec leur conscience. Véritable sport mental consistant à dénigrer sans aucune retenue les médicaments proclamés « chimiques » et à courir à l’hôpital en cas de gros bobo (faut bien ma bonne dame).
    Les philippines, c’est loin et puis nous, on ne souffre pas de la malnutrition ou de carences, alors bon cette histoire d’arrachage je cautionne et ça me parait de me conforter dans mon image d’alter-mondialiste engagé.

    • Wackes Seppi

      « Les philippines, c’est loin et puis nous, on ne souffre pas de la malnutrition ou de carences, alors bon cette histoire d’arrachage je cautionne et ça me parait de me conforter dans mon image d’alter-mondialiste engagé » ?

      Je suppose, vu ce qui précède, que c’est sur le mode ironique.

      Vous pouvez aussi ajouter : nous, nous ne connaissons pas très bien les tenants et les aboutissants de cette affaire ; donc nous nous cantonnons aux bons réflexes pavloviens de l’anti-OGMisme primaire.

      Ah, mais ces réflexes ne sont pas bons dans le cas d’espèce… Eh bien, je ne vais pas chercher à en savoir plus. Faut pas me déranger dans mon confort de bien-pensant altermondialiste et technophobe.

      Selon les renseignements que l’on peut glaner, la destruction de cet essai n’aura pas de conséquences graves. Vérité ou méthode Coué ?

      Le fait est, toutefois, que les organisations et les gens (suivez mon regard vers cette ville de Normandie…) qui se sont ingénié à retarder l’avancement du projet et qui sont à l’origine de la destruction de l’essai ont des centaines de milliers de morts, sinon des millions, sur la conscience ; à condition qu’ils en aient une, de conscience.

      Ils ont choisi leur camp, camarade. L’idéologie avant la vie (des autres).

  3. Autant les billets précédent m’aurons fait voir les choses sous un autre angle, découvrir cet OGM et donner l’envie de me renseigner davantage, autant celui ci est creux, méprisant et ultra réducteur.
    Je suppose que le sujet vous touche trop pour espérer un tant soit peu d’objectivité, dommage le sujet le mérite amplement.

    Plus sérieusement ne pas comprendre les deux méfiance que suscite le Golden Rice est faire preuve d’angélisme et de courte mémoire, tant envers les OGM que les occidentaux et leur soit disant bienveillance. (souvent responsable des situations dont ils prétendent avoir la solution)

    Juste une demande renseignement complémentaire, existe-t-il beaucoup d’OGM comparable au Riz dorée ? (c.a.d licences Libre et promu par une ONG)
    Merci

    • Déjà je suis content d’apprendre que les autres billets vous ont été utiles. 🙂

      Ensuite, par rapport aux occidentaux, il me semble que Greenpeace est occidental et que l’IRRI (http://www.irri.org) est philippin. Et ce n’est pas que je en comprends pas la méfiance, mais je ne suis pas d’accord avec le refus de se renseigner et je condamne catégoriquement la destruction des essais. Détruire est quelques pas plus loin que « se méfier », j’espère qu’on peut en être d’accord.

      Je ne connais pas personnellement d’autres OGM comparables au riz doré qui soient aussi avancés. La raison principale en étant les obstacles mis au riz doré, qui découragent les bonnes volontés. Il me semble que la papaye résistante aux virus est une histoire un peu similaire, mais je n’ai pas les détails. J’ai trouvé ceci : http://www.biofortified.org/2012/06/rainbow/

    • Wackes Seppi

      « … creux, méprisant et ultra réducteur » ?

      Non, profondément humain et humaniste.

      Aux Philippines – pays du forfait – la carence en vitamine A touche quelque 1,7 millions d’enfants de six mois à 5 ans, et la déficience subclinique, une femme enceinte sur dix. On estime que 670.000 enfants meurent chaque année dans le monde du fait de la carence en vitamine A, et que 350.000 en deviennent aveugles.

      C’est une paille…

      Mais ne cherchez pas à en savoir davantage. Vous risquez de perdre votre angélisme de révolutionnaire de salon. Je vous retourne votre phrase avec une petite modification : « Je suppose que le sujet vous touche trop PEU pour espérer un tant soit peu d’objectivité ».

      Les « deux méfiances » (j’ai ajouté l’s) ? L’anti-OGMisme est entièrement fabriqué par des occidentaux et, dans ces pays, il est répercuté par des bobos ayant fait leurs études en Occident. Quant à la méfiance envers les Occidentaux…

      Les Occidentaux seraient « souvent responsables des situations dont ils prétendent avoir la solution » (j’ai aussi ajouté un s) ? Bien sûr ! Pour les révolutionnaires de salon, les Occidentaux sont responsables des carences en vitamine A…

      « Juste une demande renseignement complémentaire… » ? On voit bien où est le centre d’intérêt, la pierre d’achoppement. La santé de millions d’être humains doit passer après la lutte contre le profit. C’est en partie la politique de Greenpeace. Le riz doré ne doit pas réussir car il faut empêcher les autres PGM d’atteindre le marché.

      Du reste, pourquoi se renseigner quand on est viscéralement et idéologiquement contre ?

      • Fichtre ! par ou commencer… la fin 😉

        “Du reste, pourquoi se renseigner quand on est viscéralement et idéologiquement contre ?” idéologiquement contre … quoi ? Le brevet du vivant voire le droit de propriété intellectuelle oui, je le confesse. M’enfin j’ai la curiosité de lire des avis contraire, surtout provenant de gens que je considère comme idéologiquement proche. Ce qui au passage peut me faire changer d’avis, les choses n’étant pas si binaire. Je trouvais seulement l’analogie maladroite voire même contreprocutive.

         » La santé de millions d’être humains doit passer après la lutte contre le profit. C’est en partie la politique de Greenpeace.  »

        C’est votre avis, je pense plus tôt que souvent l’un est la cause de l’autre. (la recherche absolu de profit est ; souvent la cause de bien des maux). Concernant Greenpeace il ne me semblait que c’était leur point de vue mais vous devez en savoir davantage que moi sur leur sujet.

        « les Occidentaux sont responsables des carences en vitamine A » Responsable souvent du changement de modèle agricole et donc de la perte de la diversité alimentaire.

        « L’anti-OGMisme est entièrement fabriqué par des occidentaux » Non je vous assure les opinions publiques locales existent. L’arrachage en question était l’œuvre me sembles-t-il de Philippin. (sans doute me direz-vous influencé par les puissants bobos de Greenpeace installé dans leur salon.)

        P.S : merci pour les s 😉
        P.S.S : concernant vos révoltions de salon faudra préciser, j’ai pas de salon et n’en fréquent pas il me semble, encore une expression fourre tout ^^

  4. Ping : Détruire les essais Golden Rice #OGM c&r...

  5. J’ai plusieurs théories :
    – les faucheurs étaient commandités par Monsanto pour réduire l’OGM open source, et imposer leurs OGM équivalents sous licence.
    – les faucheurs étaient commandités par les Banquiers, pour que les paysans continuent à cultiver leurs riz moins rentables et continuer à s’endetter.
    – les faucheurs étaient commandités par Al-Qaida, pour laisser mourir les enfants philippins, majoritairement catholiques.

    Il faut arrêter d’accuser les bobos à chaque fois, non mais !